"Des sessions journalières d'assouplissement peuvent améliorer les fonctions cardiovasculaires, réduire les maux de dos, alléger l'ostéoarthrite, et prévenir les tendinites, le syndrôme du tunnel carpien et améliorer la flexibilité."
- Traduction d'un article du magazine Alive!
Bienfaits de l’orthothérapie

Bienfaits de l’orthothérapie

Bienfaits de l’orthothérapie

L’orthothérapie apporte des bienfaits par ses techniques multiples divisées en plusieurs volets :

  1. relaxation musculaire
  2. étirements musculaires
  3. mobilisation des articulations
  4. techniques et disciplines supplémentaires et complémentaires

Relaxation musculaire

Le massage est le premier volet de l’orthothérapie. Il apporte un relâchement des tensions musculaires et des raideurs articulaires. Les orthothérapeutes ont appris l’art du massage suédois, bien connu pour ses effets bénéfiques sur les muscles et la peau. Le massage suédois améliore l’élasticité et la souplesse des tissus. Il procure aussi un effet de détente du système nerveux central, contribuant à la gestion du stress plus efficace.

Le massage suédois fait appel à d’autres techniques, comme l’hydrothérapie, pour aider à conserver ou à rétablir l’état de santé. L’hydrothérapie consiste à se servir de l’eau chaude, en bains ou en compresses (hydrocollators), afin d’augmenter la circulation sanguine, réduisant l’impact d’un désordre musculaire. La chaleur humide permet d’améliorer la circulation sanguine. Les muscles hypertendus font graduellement relâche et l’apport nutritif en minéraux importants, tels que le calcium et le magnésium, et en oxygène, est augmenté au niveau des cellules.

Étirements musculaires et mobilisation des articulations

Lorsque la tension musculaire diminue, les muscles et articulations doivent être étirés afin d’obtenir flexibilité et souplesse. Sans étirements, certaines tensions persistent. Ceci explique pourquoi certaines personnes peuvent ressentir des raideurs ou des douleurs à la suite d’un massage. Les orthothérapeutes utilisent alors des techniques de kinésithérapie – étirements doux et mobilisations articulaires – comme deuxième volet dans le relâchement des tensions.

La kinésithérapie comprend des mobilisations douces ou étirements passifs par lesquels les mouvements sont exécutés dans les limites du jeu articulaire propre à chaque individu. C’est de cette façon que nous nous différencions de la chiropractie, qui utilise les manipulations (craquements), et de la physiothérapie, qui mobilise les articulations à des niveaux plus profonds.

En orthothérapie, le respect du mouvement respiratoire est essentiel. Les mobilisations sont effectuées lors de l’expiration. Durant cette phase, le corps démontre moins de résistance et permet une mobilisation en douceur des articulations. Pendant la phase d’inspiration l’apport en oxygène aux cellules est accru, facilitant ainsi la réhabilitation des tissus.

À la suite du relâchement des tensions musculaires et articulaires, le corps peut se mouvoir sans contraintes et douleurs. La réhabilitation musculo-squelettique conduit à une meilleure posture.

Techniques et disciplines supplémentaires et complémentaires

En plus du massage suédois et de la kinésithérapie, les orthothérapeutes possèdent un grand éventail de techniques supplémentaires. Des tests physiques spécifiques sont pratiqués lors de la première rencontre afin d’identifier les régions du corps affaiblies ou manquant de souplesse et de flexibilité. Des conseils et des exercices seront alors suggérés pour améliorer la situation. Ce n’est qu’après la disparition de la douleur que l’orthothérapeute procèdera au renforcement de la musculature.

Une évaluation posturale et de rééducation est effectuée afin de mieux comprendre les différents déséquilibres du corps. L’orthothérapeute pourra ainsi démontrer comment retrouver une bonne posture et diminuer, par le fait même, les tensions sur les muscles et les articulations, au travail, à la maison et dans les loisirs. L’orthothérapeute pourra suggérer des modifications de l’environnement de travail afin d’optimiser la réhabilitation et d’éviter des blessures subséquentes.

Les orthothérapeutes ont aussi une formation en physiologie humaine (systèmes cardiovasculaire, respiratoire, digestif, etc.), en nutrition et en phytothérapie. Ils peuvent donc suggérer des approches préventives naturelles lors de consultations globales de santé.